Ostéopathe Anne-Laure Belhassen
Cabinet du Palais Royal, Paris 1er

Agir avant, pendant et après le traitement orthodontique.

En accompagnant le traitement, l'ostéopathe participe à son efficacité et le rend plus confortable. Il peut avoir un rôle, également, dans la stabilité du traitement orthodontique.

 

Avant le traitement orthodontique

Agir précocement, de concert avec les orthodontistes, est important. Il faut éliminer les déséquilibres, et ainsi rétablir l’harmonie du crâne et du corps, pour permettre le bon développement de la mâchoire.

Le crâne subit un grand nombre de contraintes : dans le ventre de la mère, lors de l’accouchement, selon les habitudes de couchage, en fonction des chutes, de l’utilisation d’une sucette ou de la succion du pouce etc… Ceci vient perturber son fonctionnement. L’approche ostéopathique manuelle, utilisant la capacité malléable du crâne, permet un meilleur fonctionnement et la prévention des déformations.

Préparer le patient avant le traitement orthodontique. Lors de la croissance, la mastication, la phonation, la succion et la déglutition déterminent la forme du crâne. Structures et fonctions doivent donc être vérifiées et traitées au plus tôt.

L’ostéopathe rééquilibre la colonne et le crâne il permet une bonne mobilité de la tête et du cou. Les tensions musculaires, néfastes au développement et au travail orthodontique, sont supprimées, une bonne croissance est alors possible.

 

Pendant le traitement orthodontique

L’appareil orthodontique prend appui sur les structures du crâne pour faire levier sur la mâchoire et les dents.

L’articulation de la mâchoire joue un rôle important dans la posture, de même que les yeux, les pieds et l’oreille interne. La manière dont les dents s’emboîtent, et donc la position de la mâchoire inférieure, a des conséquences sur le reste du corps par le biais des chaînes musculaires.

Il est important que le patient s’adapte au changement provoqué par ce travail orthodontique, c’est pourquoi l’ostéopathe va vérifier cette capacité d’adaptation. L’ostéopathie permettra donc de soulager les contraintes de voisinage (neuro-musculaire, myofascial, articulaire). Il s’ensuit une diminution ou une disparition des symptômes qui peuvent être liés au traitement orthodontique : maux de tête et de dos, vertiges, troubles visuels et ORL, difficulté de concentration, modi cation de l’humeur…

 

Après le traitement orthodontique

L’ostéopathie permet de maintenir l’équilibre du corps et de stabiliser le traitement orthodontique.

 

 

 

 


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.