Ostéopathe Anne-Laure Belhassen
Vous accueille à son cabinet au Taillan-Médoc

Femme enceinte et ostéopathie

Pourquoi consulter un ostéopathe lorsque l’on est enceinte ?

 

Au cours de la grossesse, le corps de la future maman se transforme, sous l’influence d’une multitude d’hormones. Certaines permettent l’extensibilité des ligaments et tendons afin de permettre au corps et surtout au bassin de s’adapter progressivement à accueillir le bébé.

Chez certaine femme, les hormones et le terrain de santé sont suffisants à une grossesse sans douleurs, sans gênes. Pour d’autres, des douleurs ou symptômes peuvent apparaître tels que : les nausées, vomissements, douleurs ligamentaires du bas ventre ou des lombaires, maux de tête, les jambes lourdes, les reflux, les sensations d’engourdissements localisés en général au niveau du périnée, la difficulté à reprendre sa respiration etc...

L’ostéopathie va permettre d’intervenir sur ces désagréments liés à la grossesse.

Quelques semaines avant le terme prévu, même si la grossesse se déroule sans problématique, il est conseillé de préparer votre corps à l’accouchement. Le corps peut se trouver en restriction de mobilité notamment au niveau du bassin et principalement du sacrum et du coccyx qui ont un rôle important lors du passage par voie basse. Cela favorisera le passage du bébé dans le bassin de la maman.

Après l’accouchement, l’ostéopathie va aider le corps de la nouvelle maman à se remettre progressivement de ces 9 mois de grossesse ainsi que de l’accouchement (même par césarienne). Ce dernier sollicitant tout le corps et en particulier le bassin, également en fonction des manipulations obstétricales ou complications qu’il y a pu avoir, il est conseillé de faire une séance d’ostéopathie pour lever les tensions que cela a pu engendrer et prévenir de l'apparition de douleurs vertébrales pouvant s'installer de manière durable.

 

Les contre-indications à la prise en charge en ostéopathie de la femme enceinte

Certains symptômes sont contre-indiqués à une prise en charge ostéopathique tels que :

  • Saignements
  • Contractions trop importantes
  • Grossesse alitée
  • Placenta praevia

En cas de doute, n’hésitez pas à appeler votre ostéopathe qui sera le plus à même de décider de votre prise en charge.

L’ostéopathie pratiquée est douce et non invasive ce qui ne fait de mal à personne, pas même au bébé.

 

Activités en parallèle de l’ostéopathie

En l’absence de contre-indication, il est conseillé de pratiquer une ou des activités prénatales et corporelles telles que

  • Yoga prénatal
  • Sophrologie ou Hypnose prénatal : préparation à l’accouchement
  • Massage bébé
  • Portage bébé
  • Ateliers pour les futurs parents

 


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.