Ostéopathe Anne-Laure Belhassen
Cabinet du Palais Royal, Paris 1er

Comprendre son corps

Comprendre son corps, son esprit et ses émotions

Aujourd’hui, l’ouverture des consciences sur l’indéfectible lien corps-esprit nous amène à découvrir le langage du corps et de l’être. Comme un bébé qui ne sait communiquer qu’à travers les pleurs quand il n’a pas encore appris à parler, le corps a lui aussi son propre langage. Quand il veut s’exprimer cela passe bien souvent par la douleur. Pourquoi ?

Ce qui se passe en réalité, c’est que le corps est un précieux protecteur, il est doté d’une multitude de mécanismes de protection (ou de défense) de l’être dont très peu d’entre nous ont conscience.

Avant que le corps ne vous fasse mal, il aura déjà mis en place depuis un moment toute une cascade de mécanisme de protection et de compensation pour vous protéger d’un dysfonctionnement. Le corps est un émetteur-récepteur, il reçoit et envoie dans toute son intégralité des signaux entre le monde extérieur et le monde intérieur. Il est doté en plus, de nombreuses fonctions permettant d’ajuster en permanence l’équilibre entre toutes ces informations perçues.

La bonne santé d’une personne réside en cet équilibre entre le corps, le cœur (expression symbolique évoquant les émotions) et l’esprit (l'aspect psychique), aussi appelée la sphère somato-psycho-émotionnelle. Ces trois éléments sont indissociables et fonctionnent en symbiose en permanence.

L’aspect psycho-émotionnel n’est pas palpable, comme le vent, il ne se touche pas, il n’est pas visible, il se ressent et ce, grâce au corps. Ainsi quand le corps souffre (au-delà des traumatismes directs sur le corps), il est le signe que la sphère somato-psycho-émotionnelle est déséquilibrée.

Vous pourriez vous dire : le cœur ? les émotions ? Très peu pour moi !

Et pourtant… vous ne pouvez y échapper car les émotions qu’on le veuille ou non, existent, et se manifestent en chacun de nous, elles nous permettent d'évoluer et surtout de nous sentir vivants.

Cela fait une quinzaine d’année seulement, que l’aspect émotionnel est pris en compte dans les thérapies psycho-cognitives: auparavant on ne travaillait que sur l’aspect psychologique. Or, l'esprit a lui seul, tourne en rond s’il n’est pas raccordé à ses deux autres fondamentaux : le corps et ses émotions.

Une émotion est une énergie, dans la mesure où elle n’a pas de matière physiquement palpable, on la ressent grâce à notre corps. Elle se loge à des endroits de notre corps avec lesquels elle entre en résonance. Il n’est pas anodin que certaines expressions françaises traduisent bien l’endroit de résidence de certaines émotions :  «en avoir gros sur le cœur », « la peur au ventre », « avoir l’estomac retourné », « la gorge nouée ».. à l’inverse, « avoir le cœur léger », « la sensation de mieux respirer » etc..

Ainsi, la plupart du temps, les émotions que nous ressentons comme désagréables sont rejetées, refoulées, ravalées par notre mental car nous n’avons pas le temps, le courage ou le manuel expliquant comment les gérer. Nos anciennes générations n’ont jamais appris à comprendre, digérer, exprimer nos émotions. 

Il faut savoir à quel point le corps, les émotions (coeur symbolique) et l’esprit fonctionnent en symbiose.

Une émotion ressentie dans le corps génère des pensées qui lui sont associées, de par l’énergie (ou état vibratoire) qu’elle génère. Ainsi, une situation qui nous fait ressentir de la tristesse, génère cette énergie dans notre corps et alimente notre mental de pensées vibrantes sur la fréquence de la tristesse. En venant, laisser exprimer cette tristesse par les pleurs, une fois terminé, vous observer naturellement que votre mental ne génère plus de pensées tristes, vous vous sentez mieux. Il en va de même pour toutes les émotions fondamentales : la colère, la tristesse, la peur, le dégoût, la joie et la surprise. Majoritairement, ce sont les émotions négatives que nous refoulons.

Vous comprendrez donc, qu’une émotion de tristesse ou de colère refoulée, s’accumule dans le corps, le cœur symbolique et la tête. Les années passent, et l’énergie de l’émotion toujours présente, s’accumule avec des situations qui alimentent encore plus l’état de tristesse ou de colère qui s’y rattache. Cela jusqu’à souvent se manifester dans la matière physique, dans le corps : ça commence par des brûlures d’estomac, des douleurs vertébrales, des maux de têtes et fonction des prédispositions de chacun, ça se génère en maladie plus ou moins graves, plus ou moins chroniques.

Il existe évidemment d’autres paramètres à prendre en compte, cette fois-ci extérieurs à soi, dans la genèse des maladies comme: l’hygiène de vie, l’alimentation saine, la pratique sportive etc… elles feront l’objet d’un prochain article.

Ainsi, vous comprendrez mieux ce qui arrive à votre corps en vous penchant sur vos ressentis corporels et émotionnels.  Ce n'est pas si facile car cela demande du courage et une réelle volonté de vous sentir mieux !


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.